TOUTANKHAMON

(1340 à 1331)

 

Sa vie

Sa tombe (KV62)

Le plus petit mais le plus célèbre des tombeaux de la Vallée des Rois
 
Depuis 1892, Howard Carter poursuivait inlassablement ses recherches dans la Vallée des Rois alors que bon nombre de ses confrères jugeaient l'endroit sans intérêt du fait des nombreux pillages opérés au cours l'histoire. Il obtiendra une concession du service des Antiquités Égyptiennes en 1912 et l'aide financière de lord Carvanon (1866-1923), un riche mécène passionné, pour entreprendre une nouvelle campagne de prospection.

Les recherches, interrompues par la Première Guerre mondiale, reprendront en 1920. Au terme d'une enquête auprès des paysans qui labouraient leurs champs à proximité de la tombe de Ramsès VI, un lointain successeur de Toutankhamon, Howard Carter trouvera un escalier de douze marches enfouis sous les vestiges des cabanes des ouvriers qui avaient construit la tombe de Ramsès IV au XIIème siècle avant Jésus-Christ. L'impasse conduisait à un orifice bouché à l'enduit sur lequel figurait l'inscription Toutankhamon.

Prévenu par un télégramme, lord Carvanon se rendra aussitôt sur les lieux pour assister le 22 novembre 1922 à la découverte du fabuleux trésor. Voici ce qu'il rapporte :

- "D'abord, je ne vis rien. L'air chaud qui s'échappait de la chambre faisait vaciller la flamme de la bougie.
Puis, à mesure que mes yeux s'accoutumaient à l'obscurité, des formes se dessinèrent lentement : d'étranges animaux, des statues et partout le scintillement de l'or. Pendant quelques secondes, qui devaient sembler une éternité à mes compagnons, je restai muet de stupeur".

La première chambre, de dimensions modestes, regorgeait d'objets, notamment trois lits de parades et deux chars dorés ainsi deux statues du roi grandeur nature ainsi que de nombreux autres objets. Deux coffrets de vases canopes renfermaient les viscères du roi. La nouvelle fera grand bruit et il faudra faire appel à l'armée pour protéger le site. La seconde chambre funéraire ne sera découverte qu'en février 1923 après avoir transférer en lieu sûr les meubles et objets de la première chambre. Elle renfermait la momie du pharaon enfermée dans une série de cercueils emboîtés les unes dans les autres.

Le dernier, celui qui contenait la dépouille, était en or massif et pesait plus d'une tonne ! Le corps embaumé portait un masque d'or de onze kilos à l'effigie du pharaon et était recouvert de pectoraux et de bijoux en grande quantité.

La troisième salle, gardée par une statue grandeur nature d'un chacal couché représentant Anubis, renfermait de très nombreuses pièces remarquables, notamment des barques et du mobilier nécessaires à la vie dans l'Autre Monde, notamment des trônes magnifiques.

Le démontage des sarcophages prendra plus de quatre ans et le déménagement total des 2000 pièces trouvées durera une décennie supplémentaire. Lord Carvanon n'aura pas le loisir d'aller au bout de cette aventure. Il décédera en 1923, quelques mois après l'ouverture du tombeau. Howard Carter, mort en 1939, devra céder à la pression des autorités égyptiennes et ne tirera pas de fortune de sa découverte. Il n'obtiendra, au terme de pourparlers souvent difficiles, que les droits de publication de la découverte, l'état égyptien conservant l'ensemble du trésor.

L'inventaire du musée indique que le tombeau ne livrera pas moins de 2099 pièces dont environ 1700 sont exposées ici. La cuve en calcaire cristallin, le plus grand des cercueils anthropoïdes, est restée en place dans le tombeau de la Vallée des Rois. Certaines pièces de la collection sont également exposées au Musée de Louqsor.
 

Description de la tombe

Contrairement aux idées reçues, il ne s'agit pas de la tombe la plus intéressante de la Vallée des Rois; bien au contraire. Elle est de petites dimensions, décorée dans une seule salle et, à part le cercueil extérieur de Toutankhamon que l'on aperçoit au fond de la cuve en pierre, on ne voit rien du trésor, qui est conservé au musée égyptien du Caire.

La chambre funéraire décorée et le sarcophage qui contient la momie de Toutankhamon.

Décor de la chambre funéraire

Les peintures murales sont de qualité moyenne, mais intéressantes par leur thèmes et sont assez bien préservées. Elles témoignent de l'influence du style amarnien.

 

Extrait du Livre de ce qu'il y a dans l'Amdouat : les douze cynocéphales sacrés de la première des douze heures nocturnes.

 

Toutankhamon, suivi de son ka, étreint Osiris.

 

Le  roi est accueilli par Nout. Cérémonie de l'"Ouverture de la Bouche" pratiquée par Ay sur la momie du roi.

 

Transport du catafalque du roi vers sa dernière demeure.

 

Le roi, protégé par Anubis, est accueilli par Hathor qui lui fait respirer la croix de vie.

 

Dans la tombe de Toutankhamon : le mobilier funéraire

Actualités du 4 novembre 2007 : le visage de Toutankhamon enfin révélé aux visiteurs de sa tombe

Pour la première fois depuis sa mort il y a plus de 3 000 ans, le visage du pharaon le plus célèbre est montré aux visiteurs de sa tombe. Auparavant, la momie reposait dans son cercueil, à l'intérieur de son sarcophage au couvercle vitré (photo ci-dessus) mais, pour la protéger des aléas climatiques et des bactéries apportées par les visiteurs, la momie a été déplacée et déposée à côté, dans une vitrine en plexiglas disposant d'un système de contrôle d'humidité et de température.

Le corps a été entièrement enroulé de bandes de lin, ne laissant apparaître que le visage du pharaon.

photo AFP

Haut